Logo


L'idée d'EuroLSJ (1)

Malheureusement la description de l'approche EuroLSJ n'est pas traduite encore. Mais cela ne devait pas être une raison de la cacher de vous - en fin de compte, le langage scientifique est plein d'européismes, qui apparaissent dans votre langue aussi. Alors, voilà l'original, jusqu'à ce qui'il y en a une version française: Cliquez ici (Studies in Eurolinguistics), Vol. 9, 2013

La vue eurolinguistique sur les langues d'Europe

les langues d'Europe, vues par différentes perspectives: classique (caméra 1) et eurolinguistique (caméra 2).

Si on s'imagine la réalité lingusitique du monde entier comme un grand tableau où les colonnes représentent les langues (de L1 à Ln) et les lignes leurs éléments constituants (de E1 à En), tellement qu'on entend par "éléments" toutes les parties composantes et tous les déterminants structurels d'une langue, donc les sciences classiques les langues ont la perspective de caméra 1: langue par langue, à travers des éléments. Par rapport à cela, l'eurolinguistique fait une rotation de 90 dégrés autour de la matière et regarde la réalité par la vue de caméra 2: élément par élément, à travers des langues. Telle chose se passe ainsi dans la linguistique comparative, la linguistique du contact et dans des descriptions extensives de l'étymologie des langues nationales. Le particulier de l'eurolinguistique est la spécialisation sur l'Europe, où à cause de l'héritage culturel commun, les interconnections entre les langues sont extraordinairement serrées. Ces interconnections se manifestent en forme de points communs, tellement, que les contenus d'une ligne (c'est-à-dire: les données concernantes un élément) se ressemblent souvent l'un à l'autre.

Ces ressemblances-là représentent des aides importants pour l'acquisition de connaissances de chaque langue européenne, parce que dans la mésure, dans laquelle des connaissances déjà acquises et des nouvelles informations se ressemblent, les connaissances déjà acquises supportent la compréhension et la memoire d'une langue encore inconnue. Dans la psychologie cognitive cet effet s'appelle transfert de l'apprentissage. Le transfert de l'apprentissage a naturellement lieu toujous et partout, où une personne essaye à comprendre quelque chose de nouveau. Par la concentration des ressemblances entre les langues d'Europe, cet effet du tranfert sera maximalisé. Pour atteindre cela, le projet EuroLSJ concentre les éléments ressemblants à représentants communs (des mots européens, des règles européennes etc.). Ceux-là seront collectionnés dans colonne L, placée derrière caméra 2, comme résultats de ses observations.

Voilà ce qui est à dire sur l'avantage pratique et immédiate du projet EuroLSJ pour la vie de chaque individu en Europe. Pourqui cela est aussi important pour l'Europe comme communauté: cliquez ici

(c) Erhard Steller 2013